11.11.08

614 - DARCOS, itinéraire d'un mec de droite très à droite (suite)


Déjà que ton parcours fait de toi un mec très à droite, voilà que maintenant tu flirtes (bisous sur la bouche et grandes claques viriles dans le dos) avec l'extrême.
Droite.
Et le flicage des opinions.
D'où l'apparition pour bientôt du délit d'opinion.
Étonnant, non, pour un ministre de l'EN ?
Que de considérer que des "opinions" te posent problèmes et que tu décides donc d'organiser la surveillance des opinions.
Avant leur interdiction.
Ben ça ma va, ce délit.
Mon opinion est que tu es nocif, et en plus, je suis d'accord avec moi, et plein d'autres.
D'ailleurs, ce message te sera transmis.
Illico et vite.
J'ai ton mail, hé, Darcos !
Ce qu'il y a de bien, avec internet, c'est que tu auras toujours un train (ah, la vie duraille !) de retard face à des gens informés.
Regarde comme ta suppression programmée des RASED montre ton mépris pour les plus démunis. Et vu l'ampleur de la protestation, t'es presque à poil. Tu ressembles de plus en plus à ces brutes épaisses qui organisent le racket à la sortie des écoles, t'en prenant aux plus faibles.
C'est vrai qu'il est essentiel de ton point de vue (borgne ?) d'éliminer tout ce qui apporte un soutien, pour mieux développer ta politique de privatisation de l'enseignement.
Mais voilà.
Çà ne passe pas.
L'école publique & laïque, c'est nous.
Pas toi.
Et ça, ça t'agace aussi.
Tant pis.
Souvient-toi de ce que tu faisais, à Périgueux, quand tu étais prof... allez, quoi, souvient-toi.

En attendant, vu que c'est disponible, voici de quoi il s'agit. Eh oui, internet permet de faire connaître ce que tu tentes de dissimuler, mon cher baudet !
D'où, je comprends, cet agacement face à toutes ces paroles qui sont libres, loin, très loin des moutons scotchés devant les lâcher de vachettes qui sont le "must" de la Kultur pour un aspirant apprenti-guide.

Ministère de l’Enseignement supérieur et de de la recherche

Secrétariat général Délégation à la communication 110, rue de Grenelle, 75357 PARIS 07 SP Cahier des clauses particulières CCP n° 2008 / 57 du 15 octobre 2008 Appel d’offres ouvert passé en application des articles 57 à 59 du code des marchés publics

Objet : Veille de l’opinion

Cahier des clauses particulières

Appel d’offres ouvert passé en application des articles 57 à 59 du code des marchés publics

Objet : Veille de l’opinion

ARTICLE 1 - OBJET DES MARCHES ET MODE DE PASSATION Les présents marchés portent sur la veille de l’opinion dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ils sont passés en application des dispositions des articles 57 à 59 du code des marchés publics, relatives à l’appel d’offres ouvert.

ARTICLE 2 - ALLOTISSEMENT ET FORME DES MARCHES L’appel d’offres comporte deux lots. Il s’agit de marchés à bons de commande passés en application de l’article 77 du code des marchés publics : Lots Montant estimatif HT Lot n° 1 : Veille de l’opinion pour le compte du ministère de l’éducation nationale (MEN) 100 000 HT/an Lot n° 2 : Veille de l’opinion pour le compte du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR) 120 000 HT/an

ARTICLE 3 - PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Chaque marché est composé des pièces suivantes, par ordre décroissant de priorité :
l’acte d’engagement et le bordereau des prix ;
le présent cahier des clauses particulières ;
le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés publics de fournitures courantes et de services (approuvé par décret n° 77-699 du 27 mai 1977 modifié) ;
la proposition du titulaire.

ARTICLE 4 - DUREE DU MARCHE Chaque marché est conclu du 1er janvier 2009 ou à partir de la date de notification (si celle-ci est postérieure au 1er janvier 2009) jusqu’au 31 décembre 2009. Il pourra ensuite être renouvelé pour une nouvelle période d’une année sans que sa durée totale puisse excéder deux ans.

ARTICLE 5 - DESCRIPTION DES PRESTATIONS 5.1 Présentation 5.1.1 Objectif Le dispositif de veille en question vise, en particulier sur Internet, à :

Identifier les thèmes stratégiques (pérennes, prévisibles ou émergents)

Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion

Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau.

Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation

Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)

Suivre les informations signifiantes dans le temps

Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.

Rapprocher ces informations et les interpréter

Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise

Alerter et préconiser en conséquence

Les informations signifiantes pertinentes sont celles qui préfigurent un débat, un « risque opinion » potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués.

5.1.2 Sources surveillées

La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites « commentateurs » de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc. Les sources d’informations formelles que sont la presse écrite, les dépêches d’agences de presse, la presse professionnelle spécialisée, les débats des assemblées, les rapports publics, les baromètres, études et sondages seront également surveillées et traitées.

Les interactions entre des sources de nature différente, les passages de relais d’un media à l’autre seront soigneusement analysés.

5.1.3 Finalités

L’analyse attendue des principaux arguments, des critiques et des tendances, à partir du corpus défini, tous les canaux étant pris en compte, donnera lieu à des notes de synthèse (rapport quotidien, note de synthèse hebdomadaire, cartographie commentée des acteurs et débats en présence).

Plus particulièrement en matière de veille Internet, l’analyse permettra un suivi précis de l’évolution de l’opinion internaute et des arguments émergents relayés et commentés sur ce canal.

5.2 Prestations à réaliser

5.2.1 Définition des thèmes Les thème(s) pérennes ou prévisibles sont prédéfini(s) par la personne publique. Ils varient selon l’actualité, le calendrier de travail des deux ministères, en fonction des échéances (parlementaires, médiatiques, évènementielles) auxquelles sont soumis le ministre chargé de l’Education nationale et le ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les thèmes émergents sont signalés par le prestataire. Les thèmes émergents seront identifiés dans le cadre de l’activité de veille Internet qui permettra de mieux anticiper les mouvements d’opinion et les critiques et de détecter systématiquement les signaux faibles de crise.

Toute nouvelle veille thématique donne lieu à une réunion de lancement, à la constitution du corpus à observer et analyser, à une cartographie détaillée de ce corpus et des types d’arguments et de critiques en présence.

Un plan de veille constituera le référentiel commun entre le ministère et le prestataire. Il sera formalisé et mis à disposition du ministère.

5.2.2 Livrables attendus La veille est active : quotidienne, hebdomadaire et accompagnée de recommandations (ou non).

La veille doit être avant tout anticipatrice, analytique et synthétique (et non descriptive). Elle apportera des indicateurs tant qualitatifs que quantitatifs.

Plusieurs produits de veille pourront être élaborés suivant une périodicité hebdomadaire, quotidienne ou autre (à définir en fonction de l’actualité) :

la note de veille éducation (tous sujets confondus)
la note de veille enseignement supérieur (tous sujets confondus)
la note de veille recherche (tous sujets confondus)
la note de veille thématique (un seul sujet couvert)
la cartographie commentée des acteurs et des débats en présence (un seul thème ou un seul acteur couvert)

Clé de voûte du dispositif de veille, le passage en « mode alerte » visera à transmettre systématiquement les informations stratégiques ou les signaux faibles susceptibles de monter de manière inhabituellement accélérée.

Les notes de veille pourront porter ou sur l’ensemble des canaux (médias traditionnels et Internet formel et informel) ou être limitées à l’internet (cf. liste des produits au bordereau des prix).

Les vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, doivent être suivis avec une attention particulière et signalées en temps réel.

Des éléments quantitatifs (nombre d’interventions, nombre de commentaires, mots les plus fréquemment cités) seront systématiquement inclus. L’audience et l’influence des sources et des relais seront précisées.

Aucune donnée brute ne sera transmise.

Les informations recueillies seront toujours analysées, recoupées, synthétisées, mises en perspective, et comparées dans le temps. Les verbatims auront une valeur d’exemple ou d’illustration. Les synthèses devront être lisibles et facilement appropriables. Une présentation qui facilite la lecture et l’appropriation, tout en préservant la profondeur de l’analyse et l’exhaustivité du corpus, sera fortement appréciée.

La date et l’heure de réception des notes de veille seront fixées par le ministère. Compte tenu de la nature même des objectifs du dispositif de veille (mesurer la compréhension des problématiques en particulier dans les communautés online, détecter les signaux avant-coureurs, identifier les réseaux d’influence) la date et l’horaire de réception des livrables devront être rigoureusement respectés.

Des échanges réguliers entre le prestataire et le ministère pour ajuster les enjeux du moment, commenter la livraison d’une note et partager les connaissances en matière de veille auront lieu régulièrement.

Lorsqu’un thème sera « clos », le prestataire fournira un document récapitulatif de la veille réalisée pour aider le ministère à calculer le retour sur investissement pour cette opération.

A l’échéance du marché, le prestataire fournira également un récapitulatif détaillé des prestations réalisées dans l’année.

3 commentaires:

hugues vessemont a dit…

je suis on ne peut plus consterné par le ciblage personnel préludant des pratiques de pressions et de contraintes dignes de la Mafia. Ce n’est pas une bon moyen de résolution des problèmes sociaux.

EdkOb a dit…

Consternation plus que partagée.
Drôle d'époque, qui veut désormais que les opinions, appel à pétition et autres manifestations de la liberté d'expression fassent l'objet de surveillance.

Je n'ai que mépris pour cet agrégé de lettres qui décide d'organiser la plus grande entreprise de contrôle depuis... la Libération.

Ce qui donne quand même le vertige.

@ bientôt, en passant

Anonyme a dit…

internet, ça sert aussi à ça : je me permets de faire un copier-coller pour diffuser ce texte qui je l'espère, ne sera bientôt plus ignoré par un seul français.
La france pue !!! qui aurait dit que le fascisme reviendait si vite ?